France second only to UK in Europe for encouraging start ups

25 Jul 2013

France has a strong record in encouraging technology start ups and has a good ecosystem for developing these small businesses. A recent survey of 125 young companies by France Digitale, which represents online entrepreneurs, showed they achieved 40 per cent sales growth in 2012 over 2011. A third of these revenues were earned outside France.

The UK has a more developed Angel investing network, which is overseen by such umbrella organisations such as the UK Business Angels Association (http://www.ukbusinessangelsassociation.org.uk ).

Also, the number of venture capital investments worth over US$5m in the half year to 30 June 2013 in France were 28; whereas there were 25 in the UK. The value of deals in the UK were however higher in value.

The above combined with the higher levels of taxation within France has led to a strong cross- channel exchange of entrepreneurs from France also operating in London.

Beavis Morgan assists a number of French businesses, including technology based, set up and run their UK establishments.

Please contact Paul Ashton or your usual Beavis Morgan partner if you would like to discuss your plans.

 

La France n’est que deuxième après le Royaume Uni en Europe pour encourager les start-ups

La France a un solide record pour encourager les start-ups technologiques et possède d’un bon écosystème pour le développement de ces petites entreprises. Un récent sondage de 125 nouvelles entreprises  par France Digitale, qui représente des entrepreneurs en ligne, a montré qu'ils ont réalisé une croissance de 40 pourcent des ventes en 2012 par rapport à 2011. Un tiers de ces revenus sont réalisés hors de France.

Le Royaume-Uni  a un réseau  plus développé pour les investisseurs providentiels et  qui est supervisé par ces organisations faîtières telles que l’UK Business Angels Association (http://www.ukbusinessangelsassociation.org.uk).

En outre, le nombre d'investissements de capitale au cours du semestre au 30 Juin 2013 était de 28 pour un montant de plus de 5 millions de dollars américaine; alors qu'il y avait que 25 au Royaume-Uni. La valeur des transactions au Royaume-Uni ont toutefois été plus élevé en valeur.

Les détailles abordés dans le précèdent  paragraphe et les hauts niveaux d’impôts en France a donné lieu à un échange transfrontalier solide d'entrepreneurs de la France opérant  à Londres aussi.

Beavis Morgan aide un bon nombre d'entreprises françaises, y compris les sociétés de technologie de se mettre en place et à gérer leurs établissements britanniques.

Vous pouvez contacter Paul Ashton ou votre partenaire habituel de Beavis Morgan, si vous souhaitez discuter de vos plans